Carnets d’Europe : Vienne, la ville jouisseuse

Le monde d’hier, journal d’un européen ou l’ultime cri de détresse ayant pour finalité de conjurer le régime totalitaire nazi. Stephan Zweig lègue à travers ce témoignage nostalgique, ses souvenirs d’une capitale à la croisée de la culture européenne du début de XXème siècle. Mon séjour fut une sorte d’hommage et d’hymne à la gloire de ce « citoyen du monde ».

 

Il n’y avait guère de ville en Europe où l’aspiration à la culture fut plus passionnée qu’à Vienne. C’est justement parce que depuis des siècles, la monarchie, l’Autriche, n’avait plus fait valoir d’ambition politique ni connue de succès particuliers dans ses entreprises militaires, que l’orgueil patriotique s’y était le plus fortement reportée sur le désir de conquérir la suprématie artistique.

 

Peu après mon arrivée sur les terres ayant vu régner la maison des Habsbourg pendant presque un demi millénaire, mon premier regard fut captivé par un édifice religieux gothique : la cathédrale Saint Etienne. « Que l’importance soit dans ton regard et non dans la chose regardée » disait André Gide, cette citation prit alors tout son sens dans mon esprit.

Vienne2

D’apparence relativement sombre, les tuiles vertes et jaunes ornant le toit, se détachent de l’ensemble. Elle se distingue des autres monuments religieux viennois à majorité baroque.

Vienne3

Eglise Saint Pierre, exemple typique illustrant l’influence baroque dans l’architecture viennoise.

 

Mon séjour se poursuivit avec la visite du fameux château de Schönbrunn, situé à Hietzing.  Etant considéré comme le Versailles viennois, il me permet d’introduire le couple impérial composé de François 1er (1708-1765) et de son épouse Marie-Thérèse (1717-1780). Durant cette période, l’empire d’Autriche domine l’Europe centrale et possède un empire conséquent : le royaume de Hongrie, de Galicie et Lodomérie ainsi que celui de Bohème.

 

Vienne4

Magnifique Château de Schönbrunn ayant la particularité de posséder 1441 pièces

Vienne5

la Gloriette : porte surplombant Vienne

Vienne6

Imposante sépulture et pièce maîtresse de la crypte des Capucins renfermant le couple impérial précédemment évoqué.

Vienne7

Tableau représentant Joseph II (droite) fondateur de la maison Habsbourg Lorraine et son frère Léopold

 

Faisons un saut dans le temps d’un demi siècle afin d’évoquer le Kaiser François Joseph 1er de Habsbourg Lorraine et sa prestigieuse femme Elisabeth de Bavière dite Sissi l’impératrice. Véritable symbole de l’absolutisme autrichien, j’ai eu la chance de pouvoir visiter les appartements impériaux qui me replongèrent dans l’atmosphère du film romantique d’Ernst Marischka avec Romy Schneider.

Vienne8

Un des nombreux salons de la résidence de Hofburg (photo émanant du site officiel de Hofburg)

 

J’achevai mon périple éphémère sur un clin d’œil purement historique faisant allusion à une période obscure : le nazisme. Le 12 mars 1938, l’Autriche fut annexée par l’Allemagne (Anschluss) sans rencontrer la moindre résistance. Dès lors, ce pays perdit bien plus que son indépendance étatique jusqu’à la libération par l’Armée Rouge en 1945. La conscience européenne, une forme d’illusion, déjà durement atteinte lors de la première guerre mondiale, prit fin définitivement avec Hitler et annonça le déclin durable de la culture européenne.

 

Vienne9

Monument à l’effigie d’un soldat l’Armée Rouge, célébrant la libération de l’Armée Rouge

Vienne10

Intérieur du Musée des Beaux arts dans le Museum quartier

Vienne11

Belvédère supérieur abritant notamment plus grande collection de Klimt au monde

 

Je vous laisse sur un air de la Flûte enchantée !

 

Edouard – Nouveau contributeur CYI

A propos Contributeur CYI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *