Déferlante d’avalanches meurtrières

Apres un faux départ avec les chutes du mois de novembre et un mois de décembre calamiteux, la saison semblait irrattrapable. Mais les dernières grosses tombées de neige du mois de janvier ont suscité l’engouement général, et les skieurs et snowboardeurs citadins se sont sentis pousser des ailes, au plus grand désespoir des autorités.

 

Un lourd bilan

 

Le mois de décembre fut certes très meurtrier pour le matériel de chacun, heurté de plein fouet par une multitude de cailloux découverts par le manque probant de neige. Mais niveau humain, rien de grave n’était à déplorer. Début janvier, en revanche, on comptait déjà quatre morts par avalanches : deux alpinistes Italiens en Haute-Savoie, puis deux skieurs en Savoie (un Tchèque et un Espagnol). Mais l’accident qui a suscité le plus d’émotion a pris place ce mercredi 13 janvier. Dans le cadre d’un stage, une vingtaine de jeunes de première en sport-études partent pour une journée de ski aux Deux Alpes. Un accompagnateur décide alors de les amener sur une piste noire à 2500m, fermée pour manque d’enneigement. Le risque d’avalanche n’est qu’au niveau 3 et ses élèves sont des sportifs accomplis, aucun risque. Bilan : deux d’entre eux y laissent la vie ainsi qu’un touriste Ukrainien qui les avait suivis, un professeur est grièvement blessé et hospitalisé, d’autres élèves sont blessés et l’accompagnateur écope d’une mise en examen pour homicides involontaires. Tout ca pour quelques centimètres de puff.

 

Pourquoi autant d’avalanches maintenant ?

 

Ce jeudi, le niveau de risque montait encore d’un cran avec un risque annoncé d’avalanches de 4/5. Mais pourquoi ? On vous explique :

  • Un mois de Décembre qui a préparé le terrain: les épisodes de neige/pluie/redoux ont fait que la sous-couche nécessaire pour fixer la neige est quasi-inexistante ce qui rend le manteau neigeux très instable aujourd’hui.
  • Un mois de janvier faussement salvateur : les grosses chutes de neige couplées à de forts vents ont créé des accumulations de neige allant jusqu’à 1m. C’est de là que vient principalement le risque très élevé d’avalanches car ce sont ces accumulations qui se décrochent et créent le phénomène.
  • Que faut-il espérer pour février ? Pour limiter les avalanches, le manteau doit gagner en cohésion. Pour cela, la neige doit se métamorphoser, ce qui implique que les temps et les températures varient. Alors seulement, les couches de neiges seront plus stables.

 

En attendant février …

 

A la rédaction, nous tenons à vous, alors nous tenons à vous rappeler deux ou trois conseils pour que vous puissiez aller rider en toute sérénité:

  • un bon niveau et de l’expérience sont requis pour partir en hors-piste. C’est nécessaire, mais en aucun cas suffisant pour partir seul : votre niveau ne sera jamais une protection absolue contre les forces de la Nature.
  • ne partez pas seul, ce n’est pas parce que vous allez au ski deux fois par ans que vous connaissez bien la montagne. Si vous voulez faire une session freeride, soyez accompagné d’un professionnel de la montagne qui, lui, y vit 365 jours par an depuis 40 ans.
  • Soyez équipé. Et non, avoir un casque et une dorsale, ce n’est pas être équipé pour du hors piste. Avant de partir, assurez vous d’avoir un DVA, une pelle, une sonde et un ABS.
  • Ecoutez les anciens : une face à l’ombre et en haut est particulièrement dangereuse. Rappelons que le freerider Théo Langes a failli perdre la vie dans une avalanche à Tignes la semaine dernière, et ce malgré le fait qu’il connaissait parfaitement la face et que les conditions étaient apparemment idéales. Mais voila, il y avait eu beaucoup de vent la veille et la face était exposée nord, ce qui a considérablement augmenté le risque d’avalanche. Vous êtes encore sceptiques ? Theo avait sa GoPro sur la tête au moment où il a frôlé la mort :

 

 

Fanny Guélin – Contributrice CYI-Sport

 

Vidéo: Dailymotion- Adrénaline by L’Equipe

A propos Contributeur CYI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *