Les entreprises internet doivent s’engager dans la voie de l’éthique (3ème partie)

Si vous n’avez pas encore lu la deuxième partie : Les entreprises internet doivent s’engager dans la voie de l’éthique (2ème partie)

 

Les travers des entreprises sur internet peuvent être combattus avec une volonté forte.

 

Il faut comprendre qu’amener l’éthique au cœur du monde d’internet sera un pas en avant essentiel.

 

« Le doute est un pas essentiel vers la sagesse » disait Aristote. Le doute ce n’est pas nier tout progrès mais intégrer qu’il peut exister des menaces.

Une étude du cabinet EY montre que « les entreprises qui ont la plus forte croissance sont aussi celles qui ont les meilleurs standards d’éthique ». L’entreprise en étant acteur pour promouvoir l’éthique et appliquer une éthique n’auront pas seulement une bonne image mais aussi fonctionneront probablement mieux.

 

L’Etat doit intervenir davantage

 

C’est une nécessité que l’Etat encadre le nouveau monde qu’est internet en demandant aux entreprises françaises et étrangères de se conformer aux législations fondamentales. La liberté ne peut se réaliser aux dépens de l’éthique. Afin d’appliquer au mieux ces mesures, il faut établir une réglementation mondiale claire et simple qui marquerait une étape dans la gestion d’internet. La gouvernance existe déjà et s’est concrétisée à travers divers sommets de l’information sur la société de l’information, mais ont été principalement débattues les questions relatives à l’adresse IP, à la gestion des accès aux ressources informatiques et au nom de domaine et non aux valeurs et règles pour l’éthique. Sans réglementation mondiale, il semblera toujours injuste pour les entreprises par exemple française de se voir contraindre des règles alors que les autres n’en ont pas.

 

Pourquoi les entreprises d’internet doivent accepter les réglementations ?

 

On a souvent attaqué les partisans d’une plus stricte réglementation et de l’établissement de règles strictes par les entreprises. La plupart des dirigeants des entreprises du net parlent d’un monde ouvert, libre, universel et moyen d’expression essentiel. Il convient comme dans tout sujet de relativiser la chose. Comme dans toute invention ou progrès, que ce soit le feu, l’écriture, ou la téléphonie, il est nécessaire d’intégrer l’éthique et que cet éthique se concrétise par des règles. Il est impensable, ou du moins pour la majorité, que les citoyens d’un Etat obtiennent une liberté totale, il est impensable que les entreprises  ayant leur siège dans cet Etat ou ayant une activité dans cet Etat, ne soit pas soumises à certaines lois de cet Etat, de la manière il devrait être impensable que certaines entreprises d’internet ne soit pas soumises à certaines lois de l’internet.

 

Les entreprises ont un rôle à jouer

 

Ce qui est souhaitable serait d’abord une autorégulation dans les entreprises et un code de déontologie du secteur d’internet à condition qu’ils engagent les pouvoirs publics et qu’ils prévoient des sanctions.

Les chefs d’entreprises, en plus de la prise de conscience, doivent ressentir le même niveau de responsabilité que leur entreprise évolue sur internet ou dans la vie réelle. Il doit s’engager un dialogue entre eux, l’Etat, les groupes d’experts et les citoyens. Ils doivent aussi, à la suite de leurs réflexions, responsabiliser leurs salariés à ces problématiques et ne pas encourager les mauvaises pratiques. Beaucoup d’entrepreneurs rejoignent la vision libérale et veulent qu’internet soit un vecteur commercial libre et certains sont en faveur d’un internet avec une liberté totale pour toute sorte d’expression. Certaines entreprises et entrepreneurs vont rechigner à instaurer une éthique sur internet puisque parfois cela coûte cher et cela pourrait paraître comme une perte de temps. Il parait évident  qu’il est nécessaire de se conformer à la législation pour la nourriture en indiquant par exemple les dates limites de conservation dans le monde réel. Dans le monde virtuel, il parait moins évident pour des entrepreneurs, lançant leurs offres dans un monde qu’ils conçoivent comme libre, de se conformer à la législation et à une éthique collective.

 

Chercher la véracité est fondamentale

 

Les acteurs dans le monde économique doivent rechercher la véracité dans toutes leurs activités pour la simple raison que la réussite à long terme passe le plus souvent par elle. Une honorable institution ou honorable entreprise ne peut, par exemple, se permettre de ruiner sa réputation en énonçant des mensonges ou en trompant ses clients. Si ce mensonge est découvert, ce sont des années de lutte pour sa crédibilité qui s’envolent.

 

Il faut former les managers éthiques de demain

 

L’éducation de ces managers passe par l’école. Il serait avisé d’enseigner l’éthique d’internet à l’école. Les écoles supérieures aussi doivent avoir des cours non seulement sur les NTIC mais aussi sur l’éthique des NTIC.

 

Les salariés sont des acteurs incontournables

 

Les salariés dans les entreprises peuvent être sensibilisés avec par exemple une charte des NTIC.

L’entreprise et le manager doivent contrôler ce qu’ils diffusent. L’entreprise est responsable de ses salariés.

Les entreprises, par ailleurs, doivent laisser le temps aux salariés quand ils utilisent internet. L’instantanéité de l’information ne doit pas exiger d’eux une disponibilité permanente.

 

Les personnes vulnérables doivent faire partie des priorités des entreprises

 

Les entreprises doivent protéger les personnes vulnérables. Les enfants, les personnes âgées ou les personnes malades peuvent être protégés par les entreprises en organisant des campagnes de prévention, en appliquant la loi, en se  montrant proactives et en faisant tout leur possible pour prévenir les atteintes contre eux. Les entreprises peuvent aussi rendre leurs offres accessibles pour les personnes en situation de maladie.

 

Comme dans toute démarche marketing, la culture et les valeurs des pays doivent être pris en compte

 

Les entreprises en se lançant sur le web peuvent être potentiellement vu par la moitié de la population mondiale. Ils ont la responsabilité de ne pas blesser les gens des différentes cultures. De la même manière que Coca Cola dans le monde réel ne vendra pas les mêmes produits en Italie ou en France, le langage sur le net et selon la langue du site devra être approprié.

 

 

Les entreprises internet ont trouvé une nouvelle terre. Seulement la réflexion sur l’éthique dans ce secteur est encore à ses balbutiements. On constate de trop nombreuses dérives actuellement. Les entreprises doivent entamer une profonde réflexion avec tous les acteurs et trouver des terrains d’entente avec les Etats. Les entreprises doivent sensibiliser les salariés, établir des chartes et se comporter de la même manière sur internet que dans le monde réel.

Il faut que dans le monde de l’entreprise, on pense aux hommes qui se cachent derrière les machines.

L’important est qu’il y ait une réflexion sur l’éthique au niveau politique et dans le monde de l’entreprise.

Cette technologie, avec la participation des entreprises, peut être un moyen de résoudre les problèmes humains et aussi de propager l’idée que l’éthique fait grandir l’homme. Les entreprises sont les acteurs de ce changement. Ils ont un rôle à jouer pour améliorer le sort des gens.

La loi et l’éthique sont les deux outils pour un internet vraiment utile. « La loi pose les bases mais » le chef d’entreprise « dois toujours avoir du jugement » disait Brad Smith, le CEO d’Intuit, poids lourd des logiciels financiers. Le mariage entre l’éthique et les entreprises internet est possible mais seulement les deux fiancés ne sont pas encore bien décidés. Le temps de la réflexion est certes nécessaire.

 

Jean Rosset – Contributeur Claim Your Ideas

 

Photo : fancycrave1 – Pixabay

 

Bibliographie :

« Ethique et internet » ouvrage collectif sous la direction de Patrick.J.Brunet, Presse université Laval

http://www.e-juristes.org/

www.poynter.org

www.europarl.europa.eu

www.peoplepress.org

http://www.legal-info-legale.nb.ca/

guide pratique; internet pour une éthique des entreprises, comité d’éthique MEDEF

http://www.journaldunet.com/0304/030429europages.shtml

http://cpsr.org/issues/ethics/cei/

http://www.internetdeclaration.org/

http://net.educause.edu/apps/er/review/reviewArticles/29558.html http://fortune.com/2014/07/15/brainstorm-tech-ethics-panel/

A propos Contributeur CYI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *