Un an déjà…

Claim Your Ideas est une belle aventure mais c’est une aventure exigeante. Gérer le site tous les jours n’est pas une tâche aisée. L’équipe est continuellement le nez dans le guidon, à tel point que nous avons failli oublier que nous fêtions nos 1 an d’existence en ce 2 avril (date de publication du premier article). Pour célébrer ce petit événement (on aurait pas forcément parié qu’on en sera là aujourd’hui), je vous propose de revenir sur cette belle année et de découvrir CYI de l’intérieur.

 

Les économistes de Picpus, le père spirituel de CYI

 

On me demande souvent comment est apparue l’idée de créer Claim Your Ideas. Si vous cherchez sur le site, vous trouverez des articles publiés avant le 2 avril 2015. Ces articles ont été écrits pour un précédent projet. En fait, CYI est la version 2.0 de ce projet que j’avais créé en septembre 2014 et qui s’appelait Les économistes de Picpus. Le concept des Economistes de Picpus était le même que celui de CYI : une plateforme permettant à des contributeurs de publier des articles. Seulement, les économistes étaient plutôt l’économiste car je fus le seul à écrire et à publier pour ce site.

 

Ne croyez pas que je m’éloigne de la question initiale, l’origine du concept de CYI. La réponse se trouve dans le nom « Les économistes de Picpus ». Quentin Batany et moi sommes deux anciens de la classe préparatoire Saint Michel de Picpus à Paris. Lorsque nous y étions, une petite partie de notre classe avait pour habitude de se réunir dans un café le vendredi matin pour discuter de tout. Ces discussions étaient riches d’idées sur des thèmes très divers (allant du sport à la politique en passant par la prépa forcément). A la fin de l’année, j’ai trouvé dommage qu’il n’y ait pas de traces de nos réflexions. C’est ainsi qu’est né notre concept car non seulement un site internet permet de garder une trace mais il permet également de partager au monde son contenu.

 

EcoPicpus

Capture d’écran de la page d’accueil

 

Du vin, un risotto « del mar » et tout a basculé

 

Je pense que vous l’avez compris : Les économistes de Picpus n’ont pas eu un grand succès… Même si les retours étaient bons sur le concept, le manque de lecteurs et l’absence de contributeurs ont empêché un réel développement du site. Par ailleurs, je me suis rapidement rendu compte que je ne pourrais porter ce projet à moi tout seul, il me fallait quelqu’un pour m’épauler.

 

Mais c’est le soir du 31 décembre 2014 que j’ai pleinement pris conscience de l‘échec des Economistes de Picpus. En préparant un risotto « del mar », je présente le projet à mon ami de lycée, Pierre Decat. Lui aussi est emballé par le concept mais très vite, il me montre que beaucoup choses sont à changer. Tout d’abord, le visuel du site n’est absolument pas attrayant. Il est vrai que j’ai toujours privilégié le fond à la forme. Par ailleurs, le nom du site était beaucoup trop clivant. Au fil des verres et de la soirée, nous commençons à imaginer CYI.

 

Quentin, partenaire particulier

 

Pierre était prêt à m’aider pour le design de la nouvelle plateforme mais il me fallait encore quelqu’un pour m’épauler pour le contenu et la gestion quotidienne du site. Comme souvent, quand j’ai besoin d’aide, je me suis tourné vers Quentin. Là encore, tout s’est fait lors d’un diner en février 2015. Emballé par le projet, il n’a pas hésité à le rejoindre. Je tiens d’ailleurs à lui rendre hommage : il a fourni et fournit toujours un énorme travail. Si Pierre a donné l’impulsion, le projet n’aurait jamais vu le jour et perduré sans Quentin. En tout cas, l’équipe fondatrice était prête en février, s’en suivirent alors 2 mois de travail intensif.

 

Chacun était déjà occupé au quotidien, ce n’était pas facile de trouver du temps pour développer la plateforme. Le premier gros chantier a été de trouver un nom au projet. Cela nous a demandé plusieurs semaines mais heureusement, Quentin a eu l’illumination : Claim Your Ideas. Un nom simple mais qui reflète parfaitement notre concept. Ensuite, il a fallu s’atteler à la plateforme et s’occuper du design.

 

Avec Quentin, nous n’avons aucune formation dans ce domaine. Certes, j’avais déjà une première expérience mais, comme vous avez pu le voir, assez inaboutie. Tous les deux, nous avons donc passé un certain nombre de soirées à comprendre comment ça fonctionnait et à nous extasier au moindre progrès même s’il avait fallu 4 heures pour l’obtenir. Parallèlement, ma sœur nous a confectionné un logo et Pierre travaillait sur le design. Ainsi, fin mars, nous étions fin prêts pour le lancement.

 

Le lancement, la première contributrice, …

 

LancementCYI

Le 30 mars, nous avons publié la première citation (Churchill) et, le 2 avril, le premier article dont le thème était le quantitative easing. Les premières semaines furent très particulières car à la joie du lancement succédait la peur de l’échec. Même si les retours étaient bons, le démarrage restait poussif. En plus, la période était délicate tant pour Quentin qui avait des partiels que pour moi, qui était en plein concours. Le seul avantage que nous avions, c’est que Quentin m’hébergeait pendant les concours, ce qui nous permettait de travailler le soir sur le site.

 

C’est aussi à cette période que nous avons eu notre première contribution externe. Quel bonheur ! Quelqu’un nous faisait confiance et croyait en notre projet. Mais, là encore, un nouveau défi se présentait à nous : comment travailler avec les contributeurs. Sur ce plan, nous avons été très chanceux car nos premiers contributeurs ont été patients.

 

La rentrée 2015 – 2016, un nouveau départ

 

Après un excellent mois de juillet et une pause au mois d’aout, nous sommes revenus avec une nouvelle équipe de 5 personnes. Quentin et moi étions toujours là pour assurer la gestion quotidienne et le développement du site. Tàrà, Alban et Gwendoline, jusque-là contributeur, sont alors devenus des membres à part entière de l’équipe. Ils sont des moteurs exceptionnels pour CYI. La procédure de publication de Gwendoline me permet d’économiser un temps précieux, les citations de Tàrà n’ont rien à avec les citations du début choisies dans l’urgence et la création de la section Sport par Alban est une belle réussite.

 

Je ne résiste pas à vous raconter une anecdote à propos d’un de ces contributeurs historiques : Gwendoline avait déjà publié un article sur le site quand nous nous sommes rencontrés pour la première fois lors d’une soirée organisée par Quentin en juillet. Un moment, je discute avec un ami, qui depuis est devenu contributeur du site. Gwendoline se retourne et me demande comment je connais le site. Quentin lui répond : « bah parce que lui, c’est le fondateur… ».

 

Cette nouvelle équipe nous a permis d’aborder la rentrée avec de nouvelles ambitions : publication de deux articles par semaine contre un auparavant, un contenu plus riche et plus fouillé, … Si, globalement, le pari a été tenu, tout cela ne s’est pas fait sans difficultés. Mais là encore, avec Quentin, nous avons pu compter sur l’équipe et sur les nouveaux contributeurs.

 

CYI-Sport, la petite sœur sportive

 

Deux nouveaux contributeurs peuvent se vanter d’avoir provoqué de grands bouleversements. En effet, depuis leur arrivée sur CYI, Jean et Kévin écrivent au moins 3 articles par semaine chacun dans le domaine du sport. Forcément, cela créait un double problème : avec le rythme de publication de CYI, nous ne pouvions pas tout publier et il y avait beaucoup trop d’articles de sport. Comment faire ? Devant leur motivation et celle d’Alban, la réponse s’est assez vite imposée d’elle-même…

 

Il fallait créer une plateforme spécialisée pour le sport tout en continuant à publier les articles de sport qui peuvent être intéressants pour les lecteurs de CYI. Ce nouveau projet était un vrai challenge car il fallait trouver une vraie identité à CYI-Sport. Jean, Kévin et Alban ont réussi à donner une vraie personnalité au site. Depuis, de nouveaux contributeurs sont venus grossir les rangs et le site a même innové en proposant un système de brèves.

 

La communauté CYI

 

C’est la dernière dimension que je souhaite aborder : la communauté CYI. Chaque contributeur est membre de cette communauté et l’enrichit. Aujourd’hui, il y a environ 25 contributeurs lorsqu’on réunit CYI et CYI-Sport, éparpillés un peu partout en France. La communauté CYI s’est réunie mi-janvier pour son premier diner afin de fêter les 1 an du projet et de nouer toujours plus de liens. Nous essayons de programmer des verres tous ensemble, des diners dans les villes où il y a plusieurs contributeurs. Avec Quentin, notre souhait est vraiment de faire vivre cette communauté.

 

Je souhaitais aussi finir par vous évoquer la communauté CYI car ce sont eux qui font vivre le site par leurs articles, leur réflexion, leurs propositions, … Ils fournissent un gros travail pour essayer de vous satisfaire. Je ne l’ai malheureusement pas tous cité dans cet article mais qu’ils se rassurent, je ne les ai pas oublié.

 

Vous l’aurez compris : les couacs, les galères et autres font et feront toujours partie intégrante de l’aventure Claim Your Ideas. Mais, nous sommes très fiers du travail qui a été accompli. Je ne voulais pas faire un bilan de cette année mais juste vous livrer mon ressenti. La première année de CYI a été bien remplie mais ce n’est qu’un début, nous souhaitons allons toujours plus loin avec plein de nouveautés. Mais tout ceci est possible uniquement grâce à votre soutien. A travers cet article, mon but est aussi de vous donner envie de poursuivre cette aventure avec nous, de nous rejoindre. Merci de prendre le temps de nous lire et n’hésitez à devenir contributeur !

 

Photo : Claim Your Ideas

A propos Adrien Dorel

Fondateur de Claim Your Ideas - Etudiant à l'EDHEC & membre de Develop EDHEC Social Business

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *