Un bilan de 2015 en 26 lettres – Première partie

Ce soir, à minuit, 2015 va prendre fin… On ne peut rêver d’un meilleur moment pour dresser un bilan de cette année. Il n’est jamais facile d’écrire le bilan d’une année car il y a tellement de choses à évoquer, à aborder. Comment être complet, comment ne pas oublier certains évènements ? Et surtout, quels évènements choisir ? Ainsi, même si cet exercice a certaines limites, je vais m’atteler à vous proposer un résumé de 2015 à l’aide des 26 lettres de l’alphabet. En voici la première moitié :

 

A comme attentats

 

Malheureusement, ce bilan de 2015 commence par des évènements tragiques. Mais comment ne pas les évoquer tant ils ont été au cœur de l’actualité ? Tout d’abord en France avec les attentats de janvier puis ceux de novembre… Mais aussi un peu partout dans le monde : Turquie, Etats-Unis, … Ils ont trop rythmé l’année 2015, espérons qu’en 2016 je ne sois pas obligé de commencer mon bilan de l’année par le mot « attentat ».

Pour aller plus loin sur ce thème : 13.11.2015

 

B comme Barcelone

 

Comment ne pas évoquer le Barca de Luis Enrique qui semble être parti dans un nouveau cycle de domination du football européen ? Plus sérieusement, l’indépendantisme catalan a beaucoup fait parler en 2015. Après le référendum avorté fin 2014, on aurait pu penser que le mouvement allait un peu s’affaiblir. Au contraire, le mouvement indépendantiste semble s’être radicalisé autour des partis d’Artur Mas et d’Oriol Junqueras, CiU et Esquerra Republicana. L’adoption d’une résolution qui lance le processus de création d’une République indépendante de Catalogne en novembre dernier apparaît comme un point de non-retour. Une affaire à suivre de près en 2016…

 

C come Claim Your Ideas (et CYI-Sport)

 

Claim Your Ideas n’a pas marqué l’actualité mais 2015 restera une année particulière pour toute l’équipe, l’année du lancement. Alors certes, je verse un peu dans l’autosatisfaction mais sans Claim Your Ideas, vous ne seriez pas entrain de lire cet article. Par ailleurs, un bilan est rarement totalement objectif et, pour le coup, CYI a marqué mon année. Des premières discussions le soir du jour de l’an avec Pierre au développement du site entre février et avril avec Quentin, en passant par le lancement (début avril) : CYI a toujours été présent dans mon quotidien. Enfin, j’en profite pour souligner le fantastique travail de l’ensemble contributeurs ainsi que de l’équipe de CYI-Sport et pour vous remercier de nous suivre.

 

D comme Dopage

 

Il y a des mots qui sont présents dans l’actualité chaque année, comme le mot « dopage ». 2015 n’a pas dérogé à cette règle : le scandale russe en athlétisme a fait beaucoup de bruit en cette fin d’année. Malheureusement, il ne sert à rien de souhaiter que 2016 soit enfin une année « propre » car cela semble improbable… Il ne reste plus qu’à poursuivre la lutte anti-dopage et à condamner sévèrement les fautifs.

Pour aller plus loin sur ce thème : Sortie de piste pour la Russie (article CYI-Sport)

 

E comme environnement

 

2015 était l’année de la COP21 : cette conférence, qui se déroulait à Paris, fin novembre et début décembre, se voulait ambitieuse avec comme objectif affiché : « limiter le réchauffement climatique à 2 degrés d’ici la fin du siècle par rapport aux niveaux préindustriels ». Résultat ? L’accord signé se veut plus ambitieux car il prévoit de limiter le réchauffement à 1,5 degrés. Si l’objectif de la COP21 apparaît comme atteint, il ne s’agit que d’une étape ! Il est nécessaire de poursuivre les efforts dans le domaine environnemental.

 

F comme Front National

 

Le 6 décembre à 20h, la France découvrait avec stupeur les résultats du premier tour des élections régionales : le Front National de Marine Le Pen sortait grand vainqueur de ce premier tour, en étant notamment largement en tête dans la région Nord-Pas-de-Calais et en PACA. Mais, cette vague bleue Marine n’a pas résisté au barrage républicain lors du second tour. Le verdict est d’ailleurs sans appel car le FN n’a remporté aucune région. Pourtant, à chaque élection, le FN se rapproche toujours un peu plus de la victoire. Cette fois-ci, l’avertissement a-t-il été assez clair pour les français et les hommes politiques de tout bord ?

Pour aller plus loin sur ce thème : Un séisme et ses répliques… et Lundi 14 décembre 2015, la France se réveille.

 

G comme Grèce

 

Depuis 2010, la Grèce fait régulièrement la Une des quotidiens. La situation du pays ne s’améliore pas vraiment alors que le Grexit semble chaque jour devenir la solution la plus crédible. 2015 a été un tournant au sens où jusqu’ici les dirigeants grecs avaient toujours plus ou moins accepté les décisions européennes. Mais cette année, le gouvernement grec, mené par le leader de Syriza (qui avait remporté les élections législatives du 25 janvier), Alexis Tsipras, a défié à plusieurs reprises les leaders européens. Finalement, la Grèce a obtenu un nouveau sursis après l’adoption d’un nouveau plan d’aide mais au terme d’un scénario qu’on aurait cru sortir tout droit d’une pièce de boulevard. Une question se pose encore : combien de temps va durer cet énième sursis ?

Pour aller plus loin sur ce thème : Le cas grec, une leçon pour la zone euro

 

H comme Histoire

 

2015 a été une année de commémoration à double titre : ont été célébrés les 70 ans de l’armistice de la Seconde Guerre Mondiale et les 100 ans du génocide arménien. Ces deux évènements ont évidemment marqués le 20ème siècle. Le devoir de mémoire est très important et est plus que jamais nécessaire.

 

I comme ISIS (l’Etat islamique)

 

L’Etat islamique ne mérite pas qu’on parle d’eux mais force est de constater qu’ils ont été au cœur de l’actualité en 2015 entre revendications d’attentats, massacres et destructions de monuments… A tel point que les pays occidentaux ont (enfin) décidé de prendre une partie des mesures qui s’imposaient. Pour autant, la lutte contre l’Etat islamique ne fait malheureusement que commencer et marquera à coup sûr 2016…

 

J comme Juncker

 

Certes, Jean-Claude Juncker est devenu président de la Commission Européenne en novembre 2014 mais il a été au cœur de 2015 avec son plan de relance de l’investissement en Europe (plan plus connu sous le nom de « plan Juncker »). Si l’intention est louable (un plan était nécessaire), il semble peu probable que le plan du luxembourgeois ait un réel impact sur l’économie européenne. En effet, ce plan repose essentiellement sur un effet de levier supposé, c’est-à-dire sur une participation du secteur privé en complément de l’investissement public initial. Finalement, avec trop peu d’argent frais mis sur la table, ce plan s’apparente à un nouveau coup d’épée dans l’eau…

 

K comme Kerry

 

John Kerry a fait l’actualité de 2015 en se rendant à La Havane, mi-aout. C’est le premier officiel américain à se rendre à Cuba depuis 1945. Le symbole était fort et matérialisait le réchauffement des relations diplomatiques entre les deux pays. Si tous les désaccords n’ont pas encore disparu, une nouvelle ère semble s’ouvrir entre les deux pays. Si ce réchauffement pourrait conduire à de nouvelles relations diplomatiques entre les pays d’Amérique Latine et les Etats-Unis, il met surtout fin à un des derniers vestiges de la Guerre Froide.

Pour aller plus loin sur ce thème : Etats-Unis – Cuba, un nouveau départ ?

 

L comme Liberté

 

2015 nous a rappelé à tous combien la Liberté était précieuse… Les attentats de janvier et de novembre ont montré à quel point les français et plus généralement les citoyens du monde entier tenaient à la Liberté. Liberté avec un l majuscule car la Liberté renferme tellement de choses. Cette année fut une année d’interrogation mais surtout de réaffirmation de la Liberté. Au fond, c’est ce qu’il y a de plus important à retenir !

 

Rendez-vous jeudi prochain pour la suite et fin de ce bilan !

 

Photo : falco – Pixabay

A propos Adrien Dorel

Fondateur de Claim Your Ideas - Etudiant à l'EDHEC & membre de Develop EDHEC Social Business

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *